Le BUS

Publié le par ind'épendante

En Inde il y a deux types de bus, les bus locaux et les bus privés.

En Ville

Déjà que lorsque je me rappelle ma famille prenant le bus pour la première fois en France j’en ris encore alors ne parlons pas du bus à Mumbai. Mis à part le fait qu’ils sont beaux dans le paysage urbain (tout rouge comme en Angleterre, en beaucoup plus ancien) ils n’ont rien d’exceptionnel en apparence. Ce sont, des bus. Enfin ça c’est ce qu’on se dit quand on monte dans un double decker bus dans South Mumbai (le seul endroit où ils existent encore).

Cependant pour avoir pris le bus dans les suburbs à l’époque où je mettais 1h30 pour me rendre au travail je peux vous dire que de Londres, les bus de Mumbai n’ont que la couleur.

Tout d’abord, prendre le bus ça inclut comprendre le site BEST (le nom du réseau de bus) pour savoir quel bus mène où. Ensuite pour trouver les arrêts ne vous en faite pas, la très longue file que vous voyez au loin, c’est celle qui attend le bus. (Bon d’accord j’exagère un peu, il y a aussi des arrêts de bus tout à fait normaux où 10personnes attendent comme en France). Ce sont d'ailleurs ces personnes qui vont vous aider à savoir lequel prendre. Le voila au loin qui arrive…

Ouf, avec un peu de chance, des coups de coude et de la rapidité vous êtes dedans. Vous vous dépêchez de vous asseoir avant de vous retrouver assis sur les genoux du voisin lorsque le chauffeur aura donné un coup de volant dans le virage qui arrive. Oui, ici les chauffeurs oublient qu’ils ont des passagers, voir qu’il y a des voitures sur la route à côté d’eux. Si vous avez vu la scène du bus magique dans Harry Potter 3 vous pourrez à peu près comprendre ce qu’on ressent à bord d’un bus en Inde.

Si vous n’avez pas eu la chance de vous asseoir et que vous êtes une fille, faites très attention à vous ou préparez vous à gifler ces messieurs aux mains baladeuses (ça n’est pas pour rien que des places sont réservées aux filles, si certaines sont encore disponible je vous en prie, utilisez les). Le Eve Teasing est toujours chose courante, j’en ai fait la dure expérience. Dans ces cas la faire du bruit et ne pas hésiter à rendre la pareille. Ce cher indien vous met la main aux fesses, caresser lui le visage avec la même douceur. (Étant donné que les indiens sont très brutaux dans leur manière de Eve Teaser, caresser équivaut à gifler).

Bon, il faudrait peut-être penser à en descendre de ce bus ! Oui mais où ?! Ça c’est une bonne question. Soit vous connaissez l’arrêt par cœur (Évidemment ça parait logique), ou bien le nombre d’arrêts qui sont avant le votre et vous comptez le nombre de fois où le bus fait sonner sa cloche, soit vous demandez à vos nouveaux amis (oui vous faites toujours des rencontres dans les transports en commun, nous ne sommes pas à Paris). Pour avoir essayé de me débrouillée toute seule, être descendue trop tôt, avoir marché 30minutes, pour finir les 500 derniers mètres sous la pluie, je vous assure, faites confiance aux indiens, ils sont très gentils et ils seront très heureux de vous aider.

Mince, il y avait tellement de monde que le contrôleur n’a pas pu venir jusqu’à vous dans la foule ! Sinon ne vous inquiétez pas et soyez honnêtes le trajet n’est vraiment pas cher pas la peine de frauder. Entre Rs3 et Rs8 ça ne devrait pas vous ruiner.

Concernant les voyages :

Les compagnies de bus privées couvrent un grand nombre de destinations, et ne vous méprenez pas, ça n’est pas parce que c’est « privé » que les chauffeurs conduisent mieux. J’ai envoyé mes derniers voeux à un ami en me rendant à Goa pour Noël tellement j’ai cru que nous allions y passer.

Cependant quelques conseils, si vous voulez dormir prenez des sleepers car même ceux qui « s’endorment n’importe où » auront du mal dans un seater, j’en ai fait plusieurs fois la dure expérience lorsque je n’avais pas le choix. Ensuite fuyez les A/C bus comme la peste, la clim à fond c’est le meilleur moyen de tomber malade, et puis on ne vient pas en Inde pour avoir l’impression de s’être endormi en T-shirt directement sur la banquise. Si vous optez pour un Non A/C donc, prenez cependant garde car selon la saison les nuits peuvent être fraîches (imaginez avec un A/C bus c’est encore pire). Si les A/C donnent des couvertures, les Non A/c n’en ont pas donc il faut prévoir de quoi se couvrir, ou une bonne veste. Enfin ne choississez surtout pas les places du fond, qui vous feront rebondir toute la nuit!

Dernier conseil, prenez toujours une écharpe et une veste/pull dans les transports. Personnellement ma Pashmina me sert tour à tour de coussin, protège matelas, couverture, protège gorge, rempart contre le froid, rempart contre le regard des hommes. Ça sert à tout quoi.

Certains Etats comme le Rajasthan ou le Kerala, mais aussi le Nord de l'Inde ont un réseau de bus public également très bien développé et peu cher. Inconvénient, le voyage est en général plus long et beaucoup moins confortable.

Info culturelle du jour : Le nombre d’accident liés aux bus BEST a fortement augmenté à Mumbai en 2011. Il faut croire que les chauffeurs se sont pris pour des rickshaws.

Publié dans Moyens de transport

Commenter cet article

Autocars et Autobus Paris 30/05/2014 16:17


Le transport de bus nous rend vraiment utile pour la circulation

fd 15/05/2012 15:55


Tes articles nous manquaient