Saga municipale: Partie 1 Le Brihanmumbai Municipal Corporation

Publié le par ind'épendante

Attention : Petit message à Frédérik, je sais que je vous fais patienter depuis le début de l’année mais j’attendais d’avoir pu observer les élections pour faire cet article. Vos éléments de réponse seront donc inclus à ce récit.

Je n'aurai pas la prétention d'intituler cet article la politique en Inde, d'autant que même si j'aurai aimé vous faire un vrai article approfondi sur la politique celle-ci est bien trop vaste et complexe pour que je n'en saisisse tous les détails en un an. Cependant j’entreprends très modestement de vous faire découvrir cette partie là de ma vie à Mumbai car elle est très importante à mes yeux.

Ayant eu la chance de faire plusieurs courts passages au BMC (soit la mairie de Mumbai) dont je suis tombée amoureuse et ayant assisté aux élections municipales en février, je vais vous faire partager mon expérience.

Un grand merci à Vishnu qui m'aide à découvrir la vie politique de la ville et qui m'a donné des renseignements supplémentaires pour être plus précise dans mon article

La saga : Episode 1 La mairie appelée le BMC

 

Tout d’abord, je me dois de vous faire partager cette fabuleuse histoire d’amour entre moi et l’architecture victorienne.

P1080637

Si vous avez tous vu une fois la mythique façade de la Gare Victoria (rebaptisée CST) qui est classée par l’UNESCO, ce qui est beaucoup moins connu (et c’est une honte) c’est le bâtiment qui lui fait face et qui est tout aussi majestueux : Le BMC. La partie la plus vieille est inaccessible, le reste du bâtiment est surveillé et bien évidemment aucun touriste ne peut rentrer prendre sa photo… sauf moi puisque je suis « journaliste » (J’adore dire ça).

L’intérieur est divisé en deux sections, le bâtiment moderne qui imite le bâtiment ancien par la façade mais dont l’intérieur n’a rien d’époque, contrairement à l’autre partie dont les escaliers en bois et en carrelage et ses fenêtres en arcade fait honneur à l’apparence externe. Depuis le dernier étage (il me semble en avoir gravi sept) on peut avoir cette vue magique sur les toits de Mumbai à la jonction entre les deux bâtiments. On dirait les toits du vieux Londres.

L'extérieur, ressemble à une église orthodoxe selon moi (il me semble que la partie frontale était une chapelle)

Que se passe t'il d’intéressant à la Mairie de Mumbai: 

La mairie est le cœur du système civique « le Panchâyat System ». Il faut faire la distinction entre deux types de personne travaillant à la mairie. D’un côté les élus, de l’autre les bureaucrates.

Les représentants élus sont au nombre de 227, un part « Ward » c'est-à-dire quartier. On les nomme les Councillors.

Les bureaucrates eux doivent passer un concours pour devenir fonctionnaire, l’IAS (Indian Administrative Service). On les nomme les Commissionner.

1) Les Councillors (élus donc) sont répartis entre plusieurs comités de manière proportionnelle aux nombres d’élus par partis. Ainsi on ne peut pas placer 90% d’élus d’un seul parti dans le comité le plus important s’il ne représente que 56% des councillors.

Le Standing Committee est le plus puissant des comités du BMC suivit de la Corporation House. Il s’occupe des affaires quotidiennes du BMC. Tous les membres des comités sont élus parmi les 227 councillors. Dans le standing committee par exemple il y a 26 + 1 (Le président du comité de l’éducation) councillors. Chaque partie désigne lui-même ses councillors dans chaque comité. Pour le standin committee un partie à droit à 1 councillor pour chaque 8,8 councillors élu aux élections.

Le maire lui est élu parmi les candidats nommés par chaque parti qui a obtenu une « majorité simple » aux élections des councillors. Les élections sont sous la surveillance du Superintendent municipal (le MS). Le candidat qui reçoit le plus de vote est celui qui devient le maire, il est donc d’usage que le candidat élu soit celui du parti majoritaire. Cependant le rôle de maire reste majoritairement commémoratif et représentatif dans les évènements de la ville (un peu comme notre président quoi), le Municipal Commissioner est celui qui détient réellement le plus de pouvoir


Les deux partis majoritaires
 avant les élections étaient le Shiv Sena et le BJP, les deux partis d’opposition étaient le Congress et le Nationalist Congress Party (NCP). Deux autres partis importants à Mumbai sont le MNS (Maharashtra Navnirman Sena) qui brigue le même genre de voix que celles du Shiv Sena, et le Samajwadi Party (SP)

 

2) Les Commissioners: les plus haut gradés sont les Municipal commissionners, qui sont assistés par les Assistant (Ad) Municipal Commissioners en charge chacun d’un « porte-feuille différent » tel que la ville, l’énergie, l’eau, les projets… eux même assistés par des Deputy (Dy) municipal commissioners assistés par les assistant commissioners.

Pour en revenir à l'activité interne du BMC:

1)Dans les couloirs: Les bâtiments sont immenses et tout est indiqué en hindi ou marathi ce qui en fait un labyrinthe dans lequel je me serai perdue depuis bien longtemps sans mon ami journaliste.

Les habitants peuvent venir se plaindre auprès des « chairmans » lors d’audition publiques (tout le monde attend son tour sur les chaises et se plaint tour à tour. (C’est comme ça que l’on obtient une partie de nos articles sur le BMC).

L’aile relative à la santé est en pleine campagne contre le diabète un fléau qui ravage l’Inde et surtout Mumbai.

Il existe également une énorme cantine pour les employés qui fourmille.

Les partis ont également des bureaux que ce soit pour les leaders de la majorité ou de l’opposition, j’ai d’ailleurs pu converser avec un des leaders du Shiv Sena au niveau local et un des leaders du BJP.

2)Au bureau de presse: La mairie a aussi une partie entière dédiée à la communication, avec un directeur du Bureau de Presse qui s’occupe de recevoir tous les journalistes. Il lit/surveiller nos publications (et oui il a une copie de tous les journaux sur son bureau) et nous transmet les communiqués de presse (imprimés.. en Hindi ! youpi pour moi) Ils sont très accueillants et donne régulièrement des scoops à l’un ou l’autre des journalistes pour entretenir de bonnes relations. Ils m’ont même fait le plaisir de me traduire un communiqué de presse pour que je sois capable d’écrire un article et de le signer en mon nom. Évidemment je peux même dire que je suis un atout pour mon collègue qui m’amène au BMC: la dernière fois, pas mécontent de me voir, un des employés du bureau m’a donné un scoop pour m’impressionner. Vishnu s’en est occupé à ma place parce que je n’avais évidemment pas le réseau nécessaire pour mener l’investigation, tout le monde l’a félicité, et lui il m’a remercié pour le tuyau. (Mais de rien).

3)Aux assemblées: A part ça, l’autre majeure source d’intérêt à la mairie c’est la tenue des comités. C’est assez étrange si l’on n’est pas habitué à la mixité de Mumbai car le conseil se fait majoritairement en hindi certes mais de l’anglais, et à mon avis du Marathi se glisse dans les conversations. Là encore, impossible pour moi de suivre les détails de la conversation. Cependant laissez moi vous dire que ce conseil m’a bien fait rire car il s’agissait des jardins de Mumbai et les élus demandaient plus de moyens et de fonds pour les entretenir (mais queeeels jardins !?) Si vous voulez savoir comment j’ai saisi tout ça c’est facile "Bagica" signifie jardin mais de toute façon ils le disaient « garden » et ils répétaient constamment Pani (qui veut dire eau) ce qui est évidemment le problème principal des jardins avec le climat de Mumbai. Les élus n’hésitent pas à hausser le ton, à s’énerver, la fin de la séance commençait à dégénérer pour inciter le chairman à prendre une décision, car il a le pouvoir d’attribuer des fonds dès la fin de la séance ou bien de dire qu’il « réfléchira » et rendra sa décision plus tard, comme il le faisait. Mon collègue me demande si c’est pareil chez nous, je me dis rassurée qu’il n’y a donc pas qu’à l’assemblée nationale que les députés se croient au théâtre.

 

Publié dans Culture et société

Commenter cet article