Rencontre avec la vraie Inde : Entrer dans la danse du Sud

Publié le par ind'épendante

1--176-.JPGComme je vous l’ai dit nous sommes allées voir un spectacle de Kathakali cet art traditionnel du Sud de l’Inde. Il existe des écoles spéciales pour l’apprendre et c’est réellement un art ! Entre théâtre et danse le Kathakali est une sorte de pièce qui raconte toujours un extrait d’un des deux textes sacrés de l’hindouisme.  Chaque personnage est représenté par une couleur et avant la pièce les acteurs se sont préparés sur scène (maquillage) ce qui prend énormément de temps car ils subissent une véritable transformation. On se prend alors au jeu de savoir qui sera qui. J’avoue je triche un peu je devine avec la physionomie des acteurs pour savoir qui sera la femme. (Le visage bleu). Puis on essaye de savoir si le symbole du Kathakali (le visage vert) sera le héros ou bien le dieu. Je parie sur le héros et une fois de plus j’ai raison. Le visage rouge est celui de l’homme des bois (Shiva déguisé en humain) et le visage doré est celui de Shiva sous sa forme de Dieu.

1--214-.JPGMais le Kathakali c’est aussi une richesse du jeu d’acteur. Avant la pièce les musiciens nous font une démonstration de leurs talents car il n’y a pas de parole puis un comédien les rejoint sur scène. Le compteur nous explique alors qu’il n’y a pas de parole dans le théâtre Kathakali mais centaines de gestes qui ont des significations ainsi que des centaines de grimaces. L’acteur nous fait une démonstration très impressionnante. Le Kathakali est définitivement bien plus fort que le cinéma mué et le langage des signes réunis ! Après cette explication et l’apprentissage de quelques mots en geste le spectacle se met en place. Je dois bien avouer que c’était un peu long mais très intéressant et que malgré notre attention pendant la démonstration si nous n’avions pas eu l’histoire écrire sur le papier distribué à l’entrée on aurait pas vraiment compris. Cependant c’est une expérience qui vaut le détour et il est bien de supporter cette culture qui tend à disparaitre.

Deuxième tradition en Inde du Sud, l’Ayurvéda. Cette thérapie du bien être à base de massage et de produits naturels est incontournable et peu chère si l’on va dans les bons lieux. Il était donc essentiel en tant que grande fan de massage que je teste leurs techniques. Si ma mère et ma tante se sont contentées d’un massage normal aux huiles ayurvédiques, je me suis dit que pour une fois j’allais tester autre chose même si j’avais des doutes. Je me suis donc laissé avoir par le shirodhara que certaines de mes amies avaient essayé et avaient fini par apprécier à la fin. Comme un massage du visage était inclus je me suis dit qu’au moins j’aurai ça si j’étais déçue. Cependant le massage du visage est très, très court et presque violent, et le shirodhara ne m’a absolument pas détendu. J’avais plus l’impression d’être entrée dans une salle de torture/SM au choix qu’autre chose. Une planche en bois avec un récipient qui pend au dessus de ma tête m’attendait. Et j’ai du rester allonger, 45min, avec de l’huile chaude qui coule sur mon front en continu. Cependant la table était tellement inconfortable que ma nuque était bloqué ce qui m’a crispé tout le long. Le seul moment de soulagement fut lorsque j’ai enfin pu relever ma tête. Pour finir, douche à l’eau froide avec une serviette qui ressemble à un torchon usé… non vraiment ce massage ne m’a rien fait du tout si ce n’est plus me contracter qu’autre chose. Ma mère ressort ravie… je ne regrette cependant pas, au moins je saurai que je ne le referai plus.

Commenter cet article

Anti Hélène 20/03/2012 19:19


Tu aurais pu rajouter un petit commentaire sur mon matelas miteux à même le sol et sur mon corps oint d' huile, massage effectué dans le couloir ...


bises