Les vêtements traditionnels

Publié le par ind'épendante

DSCN4395Petit article court mais instructif.

Salwar Kameez: Le Kameez est un vêtement que nous nommerions une tunique et qui arrive au genou. Des deux cotés la tunique est fendu jusqu’aux hanches. Majoritairement en coton c’est l’habit de base, pratique et léger que tout le monde porte, dans des couleurs, des motifs, et des coupes tellement variées qu’aucune ne se ressemble. On porte le Kameez sur un Salwar (pantalon bouffant en haut). Accompagné d’une dupatta les longues écharpes ou étoles assorties qu’elles portent sans les enrouler, en faisant pendre les deux extrémités dans leur dos. Ce genre de vêtement peut être considéré comme « tenue formelle » pour aller travailler. Personnellement je trouve ça aussi confortable qu’un pyjama et je préfère largement ça à nos « chemises-tailleurs ».

Kurta Churidar : La même chose qu’un Salwar Kameez à mes yeux. Il existe des kurta (le haut) courtes et longues, pour homme et pour femme. On porte la kurta en général sur un legging appelé churidar qui est plissé en bas. La kurta est aussi une tenue formelle pour le travail.

Sari : Le sari est composé de trois pièces. Le sari en lui-même bout de tissu long de plusieurs mètres dans lequel on va découper la blouse qui va être taillée sur mesure par le tailleur du coin (ou vos copines de bureau). Pour enrouler le sari autour de votre taille il vous faut porter en dessous une jupe dans la même couleur (ça évite aussi la transparence.) Pour enfiler le sari il faut d’abord mettre la jupe et la blouse, enrouler le sari autour de vos hanches une seule fois et le rentrer dans la jupe pour avoir la bonne longueur (et aussi pour qu’il tienne). Votre jupe doit être très serrée pour ne pas qu’il tombe ce qui fait que vous respirez à peine tout comme avec la blouse qui est tellement ajustée qu’elle ressemble à un corset. Une fois le début enroulé vous allez plisser tant qu’il le faut le reste du sari puis le rentrer également dans la jupe et enfin faire passer sur votre épaule le pan restant pour cacher votre ventre et l’épingler. En pratique c’est un peu plus compliqué évidemment.

Les bangels : Le sari s’accompagne généralement de bangels, ce sont des bracelets assortis à la couleur du sari et qui se porte entre 5 à 10 bracelet à chaque poignée.

Publié dans Vie de tous les jours

Commenter cet article