Le langage

Publié le par ind'épendante

Premier article crée pour répondre à la question d’une lectrice : « Pourquoi les indiens parlent-ils en anglais sur leur facebook ? » « Que parlent-ils entre eux ? »

Et bien c’est une très bonne question qui va me permettre d’aborder dans un article très complet la question du langage en Inde qui est assez complexe.

En ce qui concerne la réponse directe j’ai donc demandé à Honey pourquoi elle parlait en anglais sur facebook à ses amis. Réponse « Bah tu voudrais que je parle quoi ? » Bon… deuxième tentative « et bien pourquoi tu ne parles pas l’hindi par exemple ? » J’obtiens enfin ma réponse. « Parce que c’est plus compliqué ».

Je suppose donc qu’il est plus difficile d’écrire l’hindi avec un clavier d’ordinateur sachant que lorsqu’ils le font ils n’écrivent pas hindi avec l’alphabet Devanagari (आप कैसे ?) mais l’alphabet normal ce qui donne un hindi écrit en alphabet latin (Ap kaise hai ?) (Soit comment allez vous ?)

 

En ce qui concerne le langage :

La langue principale des indiens qui n’est pas l’indien (nationalité), ni l’hindou (religion) mais bien l’Hindi qui fait parti de la famille des langues indo-aryennes. Il découle du sanskrit qui est un peu l’équivalent de notre latin. C’est en Sanskrit que furent écrits les textes religieux hindous comme les Vedas. Il est toujours parlé par les élites et fait d’ailleurs parti des langues officielles de l’Inde. Certains indiens disent même qu’un indien sachant parler le Sanskrit peut comprendre le français (mais personnellement je ne vois pas le lien entre les deux). Il existerait également des connections au niveau de la formation des phrases avec l’allemand.

Le Devanagari est l’alphabet avec lequel on écrit le sanskrit (il a été imposé comme sorte d’alphabet officiel par les Anglais) mais aussi l’hindi et d’autres langages régionaux. Pour avoir commencé à apprendre l’Hindi c’est assez compliqué dans la mesure où il faut réapprendre un alphabet pour apprendre à le lire dans les rues mais également parce que qu’il y a des règles différentes. Ça n’est pas un cours d’hindi mais pour vous donner une idée il existe 4façon d’écrire une voyelle (si elle est courte, longue, placée avant ou après une consonne).

Parfois les indiens ne s’encombre pas de leur propre alphabet et écrivent directement avec le notre leur langage. Certains même savent le parler mais ne savent pas l’écrire ou bien savent seulement l’écrire avec l’alphabet latin.

 

Un pays polyglotte

L’Hinglish : Si comme moi vous faites un stage en Inde au milieu de personnes parlant l’Hindi vous aurez envie de pouvoir comprendre un minimum leurs conversations pour ne pas être exclu. Et bizarrement au bout de quelques semaines sans même avoir appris plus de dix mots en hindi vous serez capables de comprendre le fil de la conversation. Pourquoi ? Parce qu’à Mumbai on ne parle pas l’anglais, ou l’hindi (ou le marathi qui est la langue officielle de l’État du Maharashtra). On parle tout simplement les deux en même temps. Ainsi Honey commence toujours ses phrases par « Actually » pour les finir en hindi. Certains mots qui ont pourtant un équivalent en Hindi classique ne sont jamais utilisés et remplacés par leur équivalent anglais. Petit exemple à l’instant Tejpal vient de dire « Kidar picture hai » ce qui veut dire « où se trouve l’image ? » Kidar signifiant où, hai étant la conjugaison du verbe être et picture étant le mot anglais pour photo (pour les non anglophones).

Le Français : Si je savais que j’allais entendre parler hindi et anglais je ne pensais pas entendre autant de… français ! Allez savoir pourquoi, mais même le vendeur de carte, ou de chaussures ou le gosse de 13ans dans la rue lorsqu’il va vous demander d’où vous êtes et que vous lui répondrez « je suis française » vous répondra à son tour en français « ça va, comment allez vous ? » (avec un accent plutôt bon). La première fois ça fait un choc, on se dit qu’ils ont appris en voyant des touristes parler mais tout de même… il s’avère en fait que certains indiens (et finalement un bon nombre) apprennent le français à l’école pendant 2 ou 3ans. La plupart du temps (comme tous les étrangers qui apprennent le français) il ne leur reste que quelques phrases en tête mais ils sont très fiers de pouvoir les prononcer… nous rendant ainsi tout éberlués et surpris en se demandant bien ce qu’un pays d’un milliard d’habitant en a à faire d’apprendre notre petite (mais jolie) langue plus qu’une autre.

Si vous regardez un CV indien à la section langage (comme j’ai pu le faire) vous y trouverez au minimum deux langues : en général hindi et anglais (notamment pour ceux qui viennent travailler à Mumbai) mais la plupart du temps ce seront 3 voir 4 langages qui seront inscrits et ne vous attendez pas à y voir marqué italien ou allemand il s’agit presque toujours d’une autre langue régionale (marathi, punjabi etc.) C’est ainsi que la plupart des indiens sont « polyglottes ».

La communication : Si un indien ne parle pas anglais ni hindi il lui sera aussi compliqué de comprendre un habitant de Chennai s’il est de Mumbai que pour vous de comprendre un suisse germanophone. Les indiens vivent peut être sur le même territoire mais certaines langues n’ont rien en rapport. Pas même l’alphabet.

Il paraîtrait qu’il existe plus de 5millions de dialectes différents en Inde, ce qui ne serait pas vraiment étonnant sur 1milliard d’habitants.

Cependant les deux langues administratives sont l’Hindi, et l’anglais qui a un statut de langue « affiliée ». Le gouvernement désire cependant ardemment faire disparaître à terme l’anglais comme seconde langue officielle et instaurer l’Hindi (je peux vous dire qu’il y a du boulot). A côté de ses langues administratives la constitution indienne reconnaît 22langues officielles qui peuvent être utilisées par les États fédérés.

Point culturel du Jour : Les rues de Mumbai ont changé 3fois de nom en 15ans, une première fois en Hindi pour effacer l’héritage britannique, et une seconde fois en Marathi lorsque le parti conservateur Shiv Sena fut élu. Tout le monde connaît donc les rues sous un nom différent

Publié dans Culture et société

Commenter cet article

jonathan 08/10/2011 15:16



Article intéressant, merci.


Je suis actuellement en préparation d'un voyage en Inde d'environ 5 semaines.



Anaïs 06/10/2011 20:37



Je tiens à ajouter ces quelques remarques :


Les langues du sud de l'Inde ne proviennent absolument pas des mêmes racines que celles du nord, puisque que ce sont des langues dravidiennes (je ne saurais pas dire ce que ça change mais
apparemment c'est complètement différent). D'où l'incompréhension totale entre quelqu'un de Chennai et quelqu'un de Mumbai, à moins que l'un des deux ne connaisse la langue de l'autre.


Ensuite, j'appuie le fait que l'Hindi est proche de l'allemand, pour étudier les deux langues...c'est même assez surprenant au début en fait !


Enfin, vivant à Kolkata, je dois dire que mon expérience est légèrement différente : ici, (bon ok déjà les gens parlent Bengali mais faisons un parallèle tout bête) les gens n'utilisent pas tant
l'anglais que ça... Donc, il faut bien se rendre compte que Mumbai est la capitale économique de l'Inde et est une métropole cosmopolite. C'en suit que certaines choses observées à Mumbai, ne
seront pas aussi vraie dans d'autres régions.


En espérant avoir pu apporter un petit complément, voire des informations intéressantes ! :-)



ind'épendante 07/10/2011 11:03



Je sais pas pourquoi mais j'étais persuadée que tu allais ajouter ta touche :-) Peut etre parce qu'en parlant avec Guillaume j'ai pu voir que chez vous l'anglais c'était pas trop ça. J'ai oublié
de préciser il est vrai que l'hinglish était propre à Mumbai et que c'est le reflet de la ville qui est il est vrai très cosmopolite et donc un peu à part en ce qui concerne les langues par
rapport au reste de l'Inde. Merci pour la confirmation avec l'Allemand. Personnellement moi les sonorités me rapellent l'espagnol (je dois même dire qu'il met arrivé de mettre des mots
d'espagnols dans mes phrases hindis)