Le cinéma indien

Publié le par ind'épendante

Quoi de plus normal dans la ville qui concurrence la cité des anges que d’aller voir un film. Et bien vous me croirez ou non mais en trois mois passés ici (et oui ça fait trois mois aujourd’hui) je ne suis pas encore allée voir un Bollywood.
En partie, parce que j’ai raté le très controversé Delhi Belly qui sortait l’été dernier, ou parce que le blockbuster Ra One est le plus gros flop de l’année (et qu’à vrai dire je n’ai pas envie de commencer mon expérience bollywoodienne par un film que tout le monde me dit de ne pas aller voir). Enfin l’erreur sera bientôt réparée puisque ce Vendredi j’irai voir Rockstar, la nouvelle super production de la semaine (ici il y a LE film à aller voir toutes les semaines en fait). Selon une amie il a de très bonnes chansons et aucune histoire : Quoi de mieux pour moi qui ne comprend pas un mot d’hindi (Et oui les sous titres en anglais ils ne connaissent pas ou très peu). Cependant si je ne suis pas encore allée voir un Bollywood j’ai eu l’occasion et plutôt deux fois qu’une de me rendre dans la salle obscure de l’INOX C2R à Nariman Point pour voir The three musketers et cette semaine Tintin.
 Et voici comment, aller au cinéma indien se transforme en aventure :
Acheter les billets : Tout d’abord le cinéma se situant dans un centre commercial (un Mall) il y a un contrôle de sécurité à l’entrée ET à l’étage c'est-à-dire à l’entrée du cinéma. Ce qu’on ne savait pas une fois arrivés au dernier étage c’est que les billets se prenaient non pas dans le cinéma mais en bas à l’extérieur. Un aller retour plus tard, nos tickets en main nous constatons qu’ici on choisit la numérotation de ses places un peu comme lorsque l’on va au théâtre (après tout cinéma en anglais ça se dit bien theater). Deuxièmement, il est très courant de pouvoir réserver ses billets en ligne et de les prendre aux bornes à côté des guichets. Et oui, dans une ville de 17millions d’habitants il vaut mieux prendre ses précautions, d’une ça vous évite la queue monstrueuse, et ensuite ça vous évite de vous retrouver à faire 4 cinémas le même jour pour trouver à quelle heure tintin n’est pas « sold out » (pour les non anglophones : plus de place disponible)
Une fois dans le hall, évidemment rien de bien différent, si le concept de cinéma installé dans les malls a été inventé par les américains, les indiens ont tout aussi bien compris le concept de consommation et l’on trouve bien évidemment pop corn, samossa, boissons gazeuses et autres en-cas avant d’entrée dans la salle. Différence notable : Ici on vous donne un plateau repas pour tout y emporter. Pas étonnant que les indiens suivent le pas des américains en matière de surpoids.
Vous croyez alors que la séance va débuter avec une tonne de publicité et de bandes annonces… sur ce point vous avez raison. Cependant puisque les indiens aiment bien nous surprendre il faut savoir que, tout comme à la télévision, toutes les publicités, toutes les bandes annonces ainsi que le film sont précédés d’un billet signé par le gouvernement qui approuve le contenu du film. Toute personne peut donc par la suite appeler les services de diffusion ou de la censure pour se plaindre. Mais comme une surprise ne vient pas seule, à la fin des publicités, les lumières se font plus douces, alors que je pense que le film va commencer, sans avoir eu de bandes annonces, le drapeau indien apparait à l’écran, et tous les indiens se lèvent, nous imitons sans trop comprendre, jusqu’à ce que l’hymne indien retentisse. Je dois bien avouer m’être prise d’un fou rire que j’ai tenté de dissimuler. Mais qui fait donc honneur à sa patrie lorsqu’il va au cinéma ? Surtout lorsque le film est étranger ! Je peux au moins vous dire que c’était la première fois que j’entendais l’hymne indien, et qu’il est plutôt émouvant avec ses chœurs d’enfants. Une fois fini, tout le monde se rassoit, et retourne aux bandes annonces.
Le Jana Gana Mana (Hymne Nationale) dont le titre signifie tu es le souverain de toutes les âmes

 
http://www.youtube.com/watch?v=Bh26zOjIh9I

Ah ! Le film commence,
c’est la fin de l’intermède loufoque indien, une fois dans le film je me dis que ce sera comme partout ailleurs. Et bien non ! Première surprise je m’enfonce dans mon fauteuil qui s’incline vers l’arrière : Quelle belle invention ! Mais arrivés à la moitié du film, alors que l’on croit que rien ne peut plus arriver… le film s’arrête ! Quoi ? Qu’est ce qui se passe ? Comment ça il y a un entracte ? L’entracte ce n’est pas pour les enfants de 10ans quand ils vont voir le 1
er Harry Potter ?
Dix minutes plus tard, alors que toute la salle s’est ruée à l’extérieur pour racheter des pop corn, le film reprend enfin sans interruption jusqu’à la fin. Enfin presque. Puisque la censure s’autorise de couper certaines scènes, je ne saurai jamais si j’ai vu les trois mousquetaires en entier, mais ce dont je suis sure c’est qu’ils ont coupé deux des plus belles scènes de Titanic lorsque je l’ai regardé à la télévision.
Pour ceux qui auraient voulu filmer cette expérience, c’est raté ! La sécurité fouille les sacs à l’entrée et confisque vos batteries d’appareil photo (que j’ai failli oublier d’aller récupérer). Ce qu’il ne faut pas oublier d’aller récupérer aussi c’est la caution laissée pour les lunettes 3D, ici on ne paye pas plus cher mais on laisse 100 roupies que l’on récupère à la fin. Et si vous n’avez qu’un billet de 500roupies et bien on vous donne 5paires de lunettes à rendre. (Haha ces indiens).
Au final à Bollywood, le cinéma c’est d’y aller
Point culturel du jour : Amitabh Bachchan est le plus grand acteur indien de tous les temps, son fils a épousé Ashwarya Rai (une des rares actrices indiennes que l’on connait pour avoir été miss univers) qui est actuellement enceinte.
Comment je le sais ? Ici il n’y a pas que Voici qui s’occupe des potins, même le très sérieux Times of India a sa page Bollywood.

Publié dans Vie de tous les jours

Commenter cet article

ka 23/11/2011 21:43


psss: Aishwarya Rai a déjà eu une fille.

ind'épendante 24/11/2011 10:12



En effet j'ai une semaine de retard sur l'actu. Bizarrement ça n'est pas apparu sur les journaux ici. Du moins pas en 1ere page (j'avoue ne pas du tout consulter les pages bollywood)