La bise française

Publié le par ind'épendante

Bizarrement ce qui me manque le plus ici, ça n’est pas le fromage, ou le vin, ou les douceurs culinaires françaises. Ce qui me manque le plus c’est une forme de contact physique avec les gens. C’est vrai que c’est en me rendant pour la 1ère fois à l’étranger (en Angleterre) que j’avais remarqué la différence culturelle entre la France et les autres pays en ce qui concerne le contact physique entre les gens. Je savais donc bien entendu, que tout comme en Angleterre je n’allais pas faire la bise à quiconque je rencontrerai dans la rue. Et si parfois faire la bise à tout le monde (y compris à ceux que vous n’aimez pas, à votre grande tante qui vous bave à moitié dessus, ou au gars boutonneux du coin) c’est vrai qu’on s’en passerait, parfois ça nous manque.

 

P1060118.JPG

 

Pourquoi donc :

Rompre avec l’habitude c’est difficile. Je m’explique. En France : Le matin au boulot soit vous dites un bonjour de la main à tout le monde, soit vous êtes en forme et vous faites le tour du bureau pour taper la bise. En Inde : Vous arrivez toute joyeux, vous dirigez vers vos collègues pour leur dire bonjour dans un élan de sympathie et… vous stoppez net votre course vers autrui (en vous rappelant que non on ne fait pas la bise ici) cassant votre mouvement d’une manière tellement peu naturelle… pour finir par un petit mouvement de main, une sorte de coucou et un petit sourire du genre « hey ! ». Ce qui provoque en général en vous un petit moment de solitude.

Quand vous êtes dans un moment de déprime intense parce que vous avez du mal à vous adapter, vous avez beau pleurer (devant tout le monde, ce qui ne vous arrive jamais en France) personne ne vous prendra dans ses bras. La réaction de l’indien dans ce type de situation sera plutôt une sorte de panique devant une situation qu’il ne sait pas régler : il vous dira qu’il ne faut pas pleurer, que ça le met mal à l’aise, à la limite vous tapotera de loin sur l’épaule et il essaiera d’aller vers vous sans pour autant vous prendre dans ses bras, un peu comme si il assistait à une scène impuissant et qu’il ne savait pas sur quel bouton appuyer pour arrêter les larmes.

Parce que du coup maintenant dès que quelqu’un vous touche, comme vous n’avez plus l’habitude vous croyez de suite que cette personne a de mauvaises intentions. Relax, quand tu commences à connaître les indiens tu te rends compte que eux aussi ils ont un contact tactile, les codes sont juste différents des nôtres. Par exemple ils cherchent à serrer ta main (un peu comme un « main dans la main » chez nous) pour te parler et avoir ton attention. Ils peuvent aussi chose étrange te serrer la main pour te dire au revoir et juste après te prendre dans leur bras (de loin), sorte de « hug » américain.

 

Mais du coup : Et bien au bout de deux semaines, tu es vachement surprise quand les françaises que tu as rencontré te font la bise avant de partir. Finalement les habitudes, ça se perd vite.

 

      Point culturel du jour: Si vous voyez des hommes se tenir la main dans la rue, ne pensez pas que l’Inde est un pays très ouvert d’esprit sur l’homosexualité, précédemment puni par de lourdes peines de prison ce « crime » n’a été que très récemment dépénalisé. Deux hommes se tenant la main, c’est donc juste une coutume. Vous verrez très rarement les couples afficher une quelconque proximité physique en public.

Publié dans Vie de tous les jours

Commenter cet article