Namaste, mera naam Caroline hai

Publié le par OverBlog

Ici commence la partie la plus inutile (mais aussi incontournable) d'un blog:

 

Les présentations

 

Je ne sais pas qui tu/vous es/êtes mais je suis enchantée de savoir que quelqu'un traîne sur ce blog actuellement.

 

Initialement conçu pour mes proches (et commères de mon école) ce blog sera le témoin d'une année d'expatriation...en Inde. Je vous invite donc, chers étrangers à ne pas passer votre chemin si vous (rayez les mentions inutiles):

Aimez/Voulez connaître/Êtes curieux de ce pays ou bien si vous adorez vous immiscer dans la vie d'autrui.

 

Je décline donc mon identité:

 

Caroline

19ans

3ème année d'études à Sciences Po Aix-en-Provence  

En partance pour MUMBAI (Inde du Sud il paraît)

 

Pourquoi diable vais-je à Mumbai?

 

Raison n°1: Parce que je devais partir à l'étranger pour ma troisième année d'études (délicieuse obligation des Instituts d'Etudes Politiques en 3ème année: je ne m'en plains pas)

Raison n°2: Pourquoi pas?

Raison n°3: Par défaut, je voulais partir à Delhi

Raison n°4: Je me le demande bien moi même

 

Que vais-je y faire?

 

Non, je ne pars pas en université (pourquoi partir dans un pays du tiers monde apprendre l'Histoire de France et l'économie alors que nous avons de bons spécialistes chez nous?)

J'y effectuerai un stage de 9mois dans une entreprise d'événementiel (indienne) pour les entreprises.

Au programme: organisation de gala, séminaire, congrès, road show, fashion show, soirées et autres festivités. (Non je ne pars pas faire la fête, je pars pour l'organiser).

 

Si vous voulez vous faire une idée de l'entreprise c'est ici:

Certains s'attacheront au fait que son chiffre d'affaire se compte en millions de dollars US, d'autres à la qualité de ses partenaires (nombreuses compagnies d'Etat), et d'autres (comme ma mère) ne pourront pas oublier que cette compagnie engage des danseuses russes (pour animer les soirées) et en concluront donc que c'est un réseau de prostitution.

 

Pour savoir le fin mot de l'histoire sur la véritable identité de cette agence, il vous faudra revenir sur ce blog dans quelques semaines:

 

Option 1: je reposte un billet confirmant que cette entreprise est sérieuse: Je suis en vie et esclave de mes nouveaux horaires de travail à l'indienne

Option 2: je ne reposte pas de billet, ce qui confirme que j'ai été enlevée par cette mystérieuse entreprise et je suis l'esclave d'un Maquereau

Option 3: je ne reposte pas de billet, ce qui confirme juste que je suis une flemmarde ou bien que je suis esclave de mon réseau internet qui ne marche pas

 

Suspense... la réponse dans 1mois et 5jours

 

La vraie réponse à vos questions:

 

Le 2nd choix: Je pars à Mumbai parce que mon employeur est le seul des 30agences que j'ai contactées à m'avoir répondu, par peur de ne pas trouver de stage convenable à Delhi j'ai donc accepté de ranger mon Guide du Routard Inde du Nord 2011 pour m'acheter le Lonely Planet Inde du Sud, toujours 2011, et de faire mes adieux imaginaires à New Delhi.

 

Le rite initiatique: Dans les tribus l'enfant pour être enfin considéré comme un adulte doit passer par une série d'épreuves. Mon épreuve sera l'Inde: La pollution, le bruit, les maladies, les moustiques, la pauvreté, la richesse indécente, la mousson, les cafards, la nourriture épicée, la langue inconnue, la population majoritairement composée d'hommes (aux mains baladeuses), l'hostilité, tout ce dont on pourrait rêver pour GRANDIR... et rester zen.

 

Apprentissage de l'anglais dans un pays de l'Orient: Je voulais absolument pouvoir améliorer une de mes langues (n'oublions pas que nous sommes dans un voyage pour nos études) mais je ne voulais pas retrouver mon mode de vie habituel, l'Inde m'a semblé être le bon compromis... avant d'apprendre que seulement 5% de la population parlait anglais.

 

La coutume et la découverte: Un pays aux milles visages, il ne m'en fallait pas moins pour partir en exploration lors de mes jours de repos

 

Le point de non retour: ce qui recoupe les raisons précédentes: l'Inde m'offre une impossibilité financière de rentrer en France durant l'année ce qui va me permettre de m'immerger le plus possible dans ce pays et de me lancer à la découverte de ses richesses.

 

    Information culturelle du jour: Bombay porte le nom de Mumbai depuis 18ans, ayant atteint sa majorité je vous proposerais donc de le reconnaître et de lui attribuer son vrai nom

Publié dans Préparatifs

Commenter cet article

Marianne 26/07/2011 02:06


J'ai hâte de pouvoir faire un Skype São Paulo/Mumbai :D

Sinon j'ai pensé à toi cet après-midi, chez le médecin lorsque celui-ci a détaillé tout ce qu'il pouvait m'arriver de pire (la rage, un accident traumatologique sur un continent où le SAMU n'existe
pas, une infection au milieu de l'Amazonie etc), si tu l'avais vue blêmir !


Jonathan 26/07/2011 01:39


J'inaugure les commentaires de ce blog :) qui m'a beaucoup fait rire (surtout le coup du réseau de prostitution :)) et des commères de l'école ... Apparemment on va être pas mal à tenter un blog
cette année je suivrai assidûment le tien parce que le début est vraiment très bon :) vivement la suite